header banner
Default

Andry Rajoelina, el candidato, rechace la disolución de la HCC - Madagascar-Tribune com


Table of Contents

    Lors d’une émission télévisée vendredi soir, le candidat Andry Rajoelina a clairement déclaré son opposition à l’idée de dissoudre la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) et la recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en réponse aux demandes du Collectif de candidats à l’élection présidentielle. Pour le président sortant, la mise en place de ces instances sont conformes à la Constitution en vigueur. Il insiste ainsi sur la poursuite du processus électoral en cours, exprimant totalement sa désapprobation envers la dissolution de la HCC. Pour lui, il est nécessaire d’avoir confiance en les institutions existantes.

    L’idée de recomposer la CENI a été qualifié par le candidat N°3 comme une proposition déraisonnable. Cet organe est actuellement composé des personnalités issues des différentes instances indiquées par la loi en vigueur. Il estime ainsi que cette idée du collectif des 11 candidats reflète la peur de faire face au jugement des électeurs. Pourtant pour le collectif, cette instance manque de neutralité au vu de l’appartenance politique et dur penchant politique de la plupart de ses membres.

    Andry Rajoelina déclare ainsi que les revendications du collectif des candidats ne sont pas légales et insiste sur la nécessité de maintenir le calendrier électoral. Le Collectif des candidats, de son côté, demande la création d’une Cour électorale spéciale (CES), la formation d’un nouveau gouvernement, la disqualification de la candidature d’Andry Rajoelina à la présidentielle.

    Pour Andry Rajoelina, le collectif des candidats sont des perturbateurs et des fauteurs de troubles. Depuis plusieurs semaines maintenant, ce collectif mène des descentes dans les rues sans aucune autorisation au préalable par la préfecture et les autorités compétentes en la matière, obligeant les forces de l’ordre de se mobiliser et de les disperser. Ces mouvements ont d’ailleurs fait des blessés et même des morts, que le président sortant a qualifié d’intolérable.

    De son côté, le collectif des 11 candidats continue de revendiquer une manifestation pacifique qui doit refléter la liberté d’expression qui est garantie par la Constitution dans le pays. Pour cela, ces candidats semblent avoir bénéficié l’appui de la communauté internationale qui, par le biais des ambassadeurs qui travaillent dans le pays, se réunissent de temps en temps avec eux, et qui, à plusieurs reprises ont exigé de laisser les partis de l’opposition s’exprimer.

    Malgré la déclaration faite avant hier par le préfet sur l’interdiction de manifestation sans autorisation, le collectif des 11 candidats a organisé hier une marche dans les rues du 2e arrondissement de la capitale, traversant Ambanidia. Ce samedi encore, ils ont prévu de se donner rendez-vous à Antsonjombe, précisant qu’il s’agit d’une manifestation autorisée.

    Sources


    Article information

    Author: Sandra Monroe

    Last Updated: 1699483681

    Views: 796

    Rating: 4.1 / 5 (117 voted)

    Reviews: 91% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Sandra Monroe

    Birthday: 1985-06-21

    Address: 49368 Desiree Falls, New Debraview, DE 20469

    Phone: +3630411723084159

    Job: Article Writer

    Hobby: Stargazing, Ice Skating, Telescope Building, Sailing, Cycling, Camping, Singing

    Introduction: My name is Sandra Monroe, I am a striking, unguarded, fearless, unwavering, persistent, radiant, dear person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.